logo fruitiers.net



POMMIER api étoilé



Synonymes :


Carrée d'hiver
Pentagone
Pentagonale
D'étoile
Étoilée
D'étoile à longue queue
Api à l'étoile
En étoile
Api étoilée
A longue queue.




Description de l'arbre:


Bois assez faible.
Rameaux nombreux, légèrement étalés, très longs, peu forts et peu coudés, bien duveteux, d'un brun vif plus ou moins layé de gris.
Lenticelles abondantes, larges, généralement arrondies.
Coussinets presque nuls.
Yeux de moyenne grosseur, coniques, faiblement cotonneux, écartés du bois.
Feuilles petites, ovales allongées, rarement acuminées, vert clair en dessus, gris verdâtre en dessous, ayant les bords régulièrement dentés ou crénelés.
Pétiole rosé, surtout à la base, long, assez grêle, à cannelure peu marquée.
Stipules des plus petites.
Fertilité extrême.
Ce pommier ne convient aucunement pour le haute-tige, en raison de ses nombreux, longs et grêles rameaux, pouvant à peine se supporter ; il lui faut le cordon ou la forme buisson, si l'ont veut que sa production et son développement ne laisse rien à désirer.




Description du fruit:


Grosseur parfois moyenne, mais le plus habituellement un peu moins volumineuse.
Forme régulièrement très pentagone, et passant fréquemment de la globuleuse aplatie aux pôles, à la conique plus ou moins obtuse et bosselée au sommet.
Pédoncule long ou très long, mince, renflé à son point d'attache, inséré dans un bassin rarement bien profond.
Oeil petit ou moyen, mi-clos ou fermé, presque à fleur de fruit, plissé et bosselé sur ses bords.
Peau fine, unie, jaune d'or ou jaune clair nuancé de vert, semée de petits points blancs, légèrement lavée de rouge brique sur la face exposée au soleil et souvent maculée de brun olivâtre autour du pédoncule.
Chair blanc verdâtre, ferme, à graine serré, croquante, quelque peu marcescente.




Goût du fruit:


Eau abondante, sucrée, acidule, rafraîchissante, mais sans parfum bien appréciable.
Deuxième qualité.




Période de fructification:



JANFEVMARAVRMAIJUNJULAOUSEPOCTNOVDEC



Origine de la variété (obtenteur, origine géographique pour les variétés locales...):


C'est au célèbre médecin et naturaliste français Jean Bauhin, qui longtemps fut attaché à la cour des ducs de Wurtemberg-Montbéliard, que l'ont doit de connaître l'origine de ce curieux pommier et l'époque où il parut dans notre [Leroy] pays. Mort à Montbéliard (Doubs) en 1613, Bauhin laissa manuscrite une volumineuse Histoire Universelle des plantes, écrite en latin, qu'on publia en 1650, à Ambrun (Hautes-Alpes). Elle début par une précieuse étude historique et descriptive, avec figures, sur les pommes et les poires. Là se rencontre pour la première fois l'Api étoilé, dont l'auteur mentionne ainsi sa provenance, puis l'introduction chez nous :

Pomme Pentagone : J'ai reçu de l'illustrissime duchesse de Wurtemberg, notre très clémente souveraine, ce rare et charmant fruit ; elle me l'envoya avec plusieurs autres jolies plantes exotiques..... Ce fut elle également qui me fit obtenir pour son jardin de Montbéliard, que je dirige, des rameaux de cette espèce, et j'eus soin de les y faire greffer......... A Montbéliard, ces fruits sont vulgairement, en raison de leurs angles, appelés Pommes Carrées. Si presque toujours elles sont pentagones, parfois cependant on les voit hexagones, et même heptagones....." (Tome 1er, page 10.)


Bauhin n'a pas précisé l'époque à laquelle on lui envoya de Wurtemberg, ces rameaux, mais il est facile de la déterminer. En 1598 il fit paraître son Historia fontis et balnei Bollensis, dont une partie traite longuement des fruits cultivés par lui ou dans sa contrée ; la Pomme Pentagone ne s'y trouve ni décrite ni citée. Comme il mourut, nous le répétons, en 1613, et vit fructifier les sujets sur lesquels avaient été greffée, selon ses ordres, cette variété, on peut donc en conclure que ce dut être vers 1605 qu'eut lieu dans le comté de Montbéliard l'importation de l'Api étoilé. Quant à l'âge que comptait alors ce pommier, il n'était certes pas avancé, Jean Bauhin le prouve en qualifiant d'espèce rare sa pomme Pentagone. Les Italiens l'ont aussi multipliée des premiers, et même abondamment ; ce qui laisse croire - on l'a du reste affirmé - qu'elle devient chez eux bien meilleure que chez nous. A partir de 1720 les Chartreux de Paris contribuèrent puissamment à sa propagation ; peut-être même leur doit-on de posséder encore ce ravissant fruit. En 1830 il semblait perdu, quand le pomologue Poiteau le rencontra à Meudon, dans le clos des Moulineaux, ancienne annexe de ces immenses pépinières des Chartreux qui furent, nous [Leroy, dictionnaire de Pomologie] l'avons dit antérieurement (t. I, p. 50), détruites en 1792. Poiteau, non seulement prit pour lui de nombreux greffons de cette variété, mais il en donna aux principaux horticulteurs de la capitale; et depuis lors l'Api étoilé reparut dans la culture.




Complément d'information:


C'est se tromper qu'accorder à l'Api étoilé les noms Belle Fille et Double-Api, pour synonymes ; le premier est celui d'une très ancienne espèce décrite ci-après [Leroy] ; le second, un surnom parfaitement authentique du Gros Api. Mayer, en caractérisant ce fruit dans la Pomona franconica (t. III, p. 165, n°66), supposait en 1801 qu'il en existait une sous-variété plus petite et à pédoncule beaucoup plus long. Non, ainsi que le démontrent les deux types figurés ci-dessus, cueillis sur le même arbre, dans mon école ; et comme le constatent les spécimens coloriés publiés par Poiteau, en 1846 (Pomologie française, t. IV, n°6), puis en 1866 par M. Mas (Le Verger, t. IV, Pommes tardives, n°25).

-- Crédit descriptif : André Leroy, Dictionnaire de Pomologie --




Bibliographie:


- Annales de pomologie Belge et Etrangère

- Dictionnaire de pomologie, André Leroy

- Patrimoine fruitier de Franche-Comté (Observatoire Régional de l'Environnement de Franche-Comté)

- Les fruits retrouvés (2ème édition). E.Leterme & J-M. Lespinasse.

- Méthode de détermination des variétés de pommes, André Marlaud, Société pomologique du Berry

- Les variétés d'arbres fruitiers à propager en Morvan. Bourgogne Nature, Cahiers scientifiques du Parc naturel régional du Morvan, hors-série 7. 2010. Michel Belin - Eric Fédoroff - Olivier Thiébaut.

- Guide des pommes. Jean-Louis Choisel. Editions Hervas




Photographies :


POMMIER api étoilé
POMMIER api étoilé




Pour voir la liste des membres possédant cette variété et entrer en contact avec eux pour obtenir un greffon,
il est nécessaire de s'identifier


Pseudonyme :

Mot de passe :

Vous n'avez pas de compte?
Créez-en un, c'est gratuit !
Vous avez perdu vos identifiants? Consultez le menu AIDE-FAQ