reinette grise du canada

Malus domestica Borkh.

Pommier



Synonymes

Monstrueuse du Canada
Canada gris
Grise du Canada
Passe Pomme du Canada
Leather Coat

Description de l'arbre

Bois très fort.
Rameaux assez nombreux et très étalés, gros longs, bien flexueux, rouge brun, couverts d'un épais duvet.
Lenticelles grandes ou moyennes, arrondies clair semées.
Coussinets saillants.
Yeux petits ou moyens, arrondis, très cotonneux, entièrement collés sur le bois.
Feuilles grandes, ovales arrondies, luisantes et vert peu foncé en dessus, gris verdâtre en dessous, rarement acuminées, à bords des plus profondément crènelés.
Pétiole court, bien nourri, à peine cannelé.
Stipules larges mais assez courtes.
Fertilité abondante.
Quand on le destine au plein-vent, il est urgent de le greffer en tête, et non ras terre, autrement il serait presque impossible que la tige poussât droite, on devrait lui mettre un tuteur dès sa première année ; les formes naines, sur paradis, conviennent donc mieux à ce pommier.

Description du fruit

Grosseur considérable.
Forme irrégulièrement globuleuse, ou conique fortement arrondie, plus ou moins pentagone et généralement ayant un côté plus volumineux que l'autre.
Pédoncule court et fort, assez renflé à ses extrémités, planté obliquement dans un vaste et profond bassin.
Oeil grand, très ouvert ou mi-clos, à cavité irrégulière, bossuée et sensiblement développée.
Peau rugueuse, à fond jaune verdâtre, entièrement lavée de gris brun, ponctuée de fauve et quelquefois légèrement rougeâtre à l'insolation.
Chair blanc jaunâtre à verdâtre, fine, assez compacte et quelque peu croquante.

Goût

Eau abondante, sucrée, délicieusement acidulée et parfumée.
Première qualité.

Origine de la variété (obtenteur, origine géographique pour les variétés locales...)

Louis Noisette, anciennement pépiniériste à Paris, ne fût pas, comme on l'a dit parfois, l'importateur de ce très beau fruit, mais seulement un de ses principaux propagateurs. Si Noisette l'eût tiré du Canada et cultivé le premier, il aurait eu soin, chose fort naturelle, de s'en faire honneur et de consigner le fait dans son Jardin fruitier, publié en 1821. Or, cette admirable variété n'y est même pas nommée ; elle n'y figura que dix-huit ans plus tard en 1839, dans la seconde édition, où ces deux simples lignes lui sont consacrées : "Reinette Grise du Canada, fruit gris, un peu plus petit que Reinette du Canada, à chair plus ferme, plus acide et d'une plus longue garde." (Page 198, n°16.)
Toutefois ce pépiniériste la possédait ou connaissait dès 1825, puisqu'à cette date il l'a citée dans son Manuel du Jardinier.
L'origine de cette pomme reste donc un mystère, car les Américains, aussi réservés à son égard qu'ils l'avaient été, je [André Leroy, dictionnaire de pomologie] l'ai montré ci-dessus (p. 64), pour la Reinette du Canada, ne l'ont pas inscrite, malgré son nom, parmi leurs pommiers indigènes. Calvel est chez nous le premier qui l'ait signalée. Il le fit en 1805, et de façon à prouver qu'elle venait à peine d'y pénétrer :

"Reinette Canada Gris. - Cette variété, dit-il, est au Jardin du Muséum d'Histoire Naturelle [de Paris]. Elle n'a point encore porté de fruit. Ses caractères paraissent la rapprocher beaucoup de la Reinette grise." (Traité complet sur les pépinières, t. III, p. 53, n° 41.)

Peu après, en 1809, le professeur de culture du Jardin des Plantes, Louis Bosc, confirma l'assertion de Calvel : "Il y a - écrivit-il - une sous-variété de la Reinette du Canada au Jardin du Muséum ; on l'appelle Reinette du Canada Grise. (Nouveau cours d'agriculture, t. X, p. 322.) Ces deux textes établissent bien l'époque où parut en France le pommier Canada gris [de 1801 à 1803], mais ils sont muets sur les circonstances qui permirent au Muséum de le posséder, puis de le propager. Silence fort regrettable et sans lequel il eût peut-être été possible de découvrir la provenance d'un aussi précieux fruit.

Complément d'informations

C'est cette pomme qui, rebaptisée Gros Fenouillet Gris, a fait croire assez longtemps à l'existence d'une variété de ce nom. Déjà Calvel (t. III, p. 38) assurait en 1805 qu'il n'en était rien ; aujourd'hui j'affirme à mon tour que divers Gros Fenouillet gris m'ont été envoyés, et se sont trouvés identiques avec la Reinette Grise du Canada.
Leather Coat, donné par les Anglais comme synonyme à ce dernier fruit, ne saurait non plus lui être réuni ; il appartient uniquement à l'antique pommier Royal Russet, décrit ci-après [Leroy, dictionnaire de pomologie] à son rang alphabétique et qui n'est pas le même que Reinette Grise du Canada, ainsi que depuis nombre d'année on le dit généralement.

Periode de fructification : Janvier - Février - Mars - Avril - Novembre - Décembre -

Bibliographie

- Dictionnaire de pomologie, André Leroy
- Le Verger Français
- Détermination rapide des variétés de fruits, J. Vercier


 reinette grise du canada




Pour voir la liste des membres possédant cette variété, il est nécessaire de vous connecter.


Votre nom d'utilisateur :
Votre mot de passe :


Vous avez perdu vos identifiants.

Vous n'avez pas de compte et souhaitez en créer un.



L'affichage et vos actions sur cette page collectent ou peuvent collecter vos données personnelles. Informations sur la finalité de la collecte des données, autres informations légales et gestion de vos données : Lire
FR - Français